EXPO – Objets d’évasion, 2010


Exposition I

 

 

Des objets façonnés par les internés du camp de Rouillé dormaient dans les placards d’habitants de Rouillé. Près de 70 ans plus tard l’ADEL organise à Rouillé une exposition inédite en son genre. Une soixantaine d’objets sont exposés pour les sortir de leur silence et rendre publique cette mémoire collective.

Ces créations étaient pour l’essentiel des bateaux, des avions, des animaux, des jouets, des bijoux, des cannes, des coffrets variés. Des objets de plus ou moins belle facture, réalisées soit à la main, avec les moyens du bord et des matériaux de récupération, soit à l’aide d’un petit matériel de menuiserie. Certains des objets sont peints ou pyrogravés.

Ces objets ont été offerts aux habitants de Rouillé qui leur rendaient services. On sait par exemple que des jeunes filles avaient reçu des bagues et des broches à travers les barbelés. D’autres ont été donnés aux habitants ayant hébergé des femmes de prisonniers lorsqu’elles rendaient visite. Certains internés avaient le droit de sortir pour travailler chez les artisans du village.

Là aussi, ils ont laissé des objets en reconnaissance. D’autres encore étaient offerts aux résistants qui favorisaient les évasions. Quelques objets sont pyrogravés avec un message, marque de sympathie, une date, des noms. Nous faisons l’hypothèse que ces dons d’objets, en échanges de services rendus, sont des symboles, des traces d’une solidarité silencieuse des habitants envers les internés.

 

 

Expo I Bateau          Expo I Objets           Expo I

 

La presse en parle :

 

1 Octobre 210

3 Octobre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Scan0007

3 Octobre 2010