EXPO – Objets d’évasion, 2011


Objet d’évasion

 

Après la découverte d’autres objets et suite au succès de 2010, l’ADEL reprogramme en septembre 2011 une nouvelle exposition.

Le décor est planté. Une reproduction de la façade d’un baraquement du camp recouvre un mur de l’exposition. Une centaine d’objets reposent sur du satin noir dans de grands écrins de verres : des coffrets, des bateaux, des avions, des jouets, des bijoux, des portes photos, sculptés dans du bois, du métal, de la corne de vaches.

En outre, une vidéo de témoignages, réalisée par l’ADEL, tournait en boucle durant toute la durée de l’exposition. Il s’agissait de vidéos de personnes témoignant de leur vécu. Celui de Jeannine, fille d’un interné, qui se souvient des visites, au parloir du camp, quand elle rendait visite à son père. Et celui de Jacqueline, fille d’agriculteurs, qui passait chaque jour devant le camp pour emmener ses vaches au pré. Elle faisait passer de la nourriture aux internés à travers les barbelés.

Vous pouvez retrouver ces témoignages et bien d’autres dans le film documentaire : Rouillé. Un Camp au Village. 1941-1944.

Pour animer cette exposition ouverte au public et scolaires pendant quatre semaines, l’ADEL. a fait appel à la troupe de théâtre local « la Compagnie des Halles » pour créer deux spectacles : La femme Juive de Berthold Brecht et une lecture du journal de Jean Berthout, interné politique à Rouillé, qui a écrit un journal de bord pendant son internement et que sa fille Jeannine Solers a légué à l’association.

 

Maquette du camp en allumettes           Objet d’évasion           La femme juive

 

La presse en parle :

 

Nouvelle République 8 Octobre 2011

16 Septembre 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 Septembre 2011